Search & Find
  • Ministère de la culture et de la Communication
  • Inrap
  • MISHA
  • UHA
Accueil
Accueil   >   Programmes de recherche   >   Équipes   >   Équipe I : Territoires et empires d’Orient (TEO)   >   Les objets et leur contexte

Les objets et leur contexte

Indissociables de ceux développés dans l’axe « les sites et leur environnement » (TEO), les projets réunis par l’axe « les objets et leur contexte » s’attachent à l’étude des artefacts issus des missions auxquelles nous participons en les resituant dans leurs contextes historiques et régionaux.

  


Opération 1. "Figurines féminines" Proche-Orient, Égypte, Nubie, Méditerranée

L’Égypte, la Nubie, le Proche-Orient antiques, mais aussi le monde méditerranéen, ont livré des représentations en ronde bosse (de matériaux et techniques divers) de personnages féminins, nus ou semi nus, présentant une insistance plus ou moins marquée sur les caractères génésiques. Pour la seule Égypte, ces figurines, de types variés et issues de contextes archéologiques divers, ont reçu de multiples interprétations. L’objectif de cette opération est de faire dialoguer des chercheurs travaillant sur différentes aires culturelles où ce type d'artéfacts est présent, afin de mettre en commun les questions que soulève chaque corpus dans son contexte culturel spécifique et parvenir, ainsi collectivement, à une meilleure compréhension de ces objets.

L'opération est organisée en deux temps. Depuis décembre 2013, un séminaire de recherche est organisé environ deux fois par semestre (le mercredi, 16h-18h, MISHA), en collaboration avec le Prof. Régine Hunziker-Rodewald (GRESA). Ils sont conçus comme un lieu d'échange et comme un temps de réflexion et de préparation des journées d'étude programmées les 25 et 26 juin 2015 à la MISHA. L'objectif de ces journées sera de replacer chaque groupe de figurines examinées dans son contexte archéologique, historique et culturel spécifique et de tenter de déterminer les pratiques dont elles pourraient être les témoins. Se posera par ailleurs la question de la nature des liens qui peuvent éventuellement être établis entre les groupes de figurines féminines provenant des différentes aires géographiques considérées (processus de création indépendants, processus de diffusion, convergences, divergences des pratiques…). Le colloque sera accompagné d’une exposition de figurines issues des collections de l’université.

Responsables : S. Donnat, I. Weygand

Programme des séminaires 20013-2014 à consulter sur l'agenda [Consulter les événements passés]

Atelier d’archéologie expérimentale : Reproduction de figurines féminines en terre cuite d’après des modèles antiques du Proche-Orient ancien (IIe et Ier millénaires avant J.-C) [voir le film]

Colloque international du 25 juin 2015 au 26 juin 2015 (MISHA, STRASBOURG) [ouvrir l'agenda]

Exposition du 24 juin 2015 au 8 juillet 2015 [ouvrir l'agenda]

(mise à jour : 20/04/2015)


Opération 2. Les artefacts de deux domaines religieux oasiens (Égypte, T.P.I. – période romaine)

Le mobilier archéologique issu des fouilles des domaines religieux de Douch (oasis de Kharga) et de Qasr'Allam (oasis de Bahariya) fournira de précieux corpus de référence pour l'étude de l'ensemble de la région et des époques considérées. Abordés sous leurs aspects thématiques, ces corpus seront également mis en perspective dans le cadre de deux des programmes transversaux développés par l'UMR "Le luxe dans les cultures visuelles de l’Antiquité" et "Les gestes rituels : traces matérielles et interprétations".

Le mobilier du temple de douch dans l'oasis de Kharga

Figurine provenant du site de Douch [© IFAO]

Les premières fouilles entreprises par l’IFAO dans l’Oasis de Kharga (de 1976 à 1979) avaient porté sur le secteur du temple en pierre de Douch. Ces travaux seront publiés dans « Le Sanctuaire osirien de Douch », qui est une étude de l’architecture et de l’histoire des édifices inclus dans le téménos du temple. Celui-ci a été réoccupé au Bas-Empire par des locaux administratifs et pièces d’habitation. Un riche matériel domestique y a été découvert, dans un état de conservation exceptionnel. Ces objets, en majorité inédits, sont en cours d’inventaire et seront publiés dans la collection des « documents de fouilles de l’IFAO ».

Responsable  :  Fr.  Laroche-Traunecker - Participants : S. Marchand (céramologue, IFAO, Le Caire), un spécialiste des objets en bronze (à désigner) - Partenariats : IFAO (Le Caire), Conseil Suprême des Antiquités égyptien.


Qasr ‘Allam : artefacts d’un domaine religieux du Nord de l’oasis de Bahariya (fin TPI/début Basse époque)

Figurine provenant du site de Qasr'Allam [© Mission Archéologique de L'UMR7044 et de l'IFAO à Bahariya]

Les sept campagnes de fouilles menées à Qasr ‘Allam depuis 2003 ont livré de riches assemblages d’objets provenant de contextes bien documentés. L’homogénéité chronologique et spatiale du dossier le rangera parmi les corpus de référence pour le VIIIe/VIIe siècle, période pour laquelle les gisements fouillés scientifiquement demeurent peu nombreux. Nous nous consacrerons à l’étude et à la publication de cet ensemble, dont certains aspects nourriront également les recherches pluridisciplinaires menées dans notre UMR, dont "Les figurines féminines d’Égypte, de Nubie et du Proche-Orient" (cf. supra, opération 1) et les programmes transversaux de l'UMR.

Responsable : Fr. Colin - Participants : Fr. Adam  (UMR 7044, INRAP), S. Marchand (IFAO), L. Schmitt (UMR 7044), S. Zanatta (dessinatrice) - Partenariats : IFAO (Le Caire), Conseil Suprême des Antiquités égyptien.

Pour en savoir plus sur Bahariya



Opération 3. Sceaux et terres cuites de l’Euphrate

Déesse-buste provenant du site de Mari (en haut) ; équidé, provenant du site de Terqa (en bas) [© I. Weygand] L’objectif est de compléter les corpus des sceaux (sceaux-cylindres et empreintes sur argile) et des terres cuites (figurines humaines, animales, chars miniatures) du site de Mari, en particulier pour le matériel largement inédit des fouilles d’A. Parrot, entre 1933 et 1974, puis de celles dirigées ensuite par J. Margueron jusqu'en 2005 et par P. Butterlin depuis cette date, soit bien plus d’un millier de documents, répartis entre les musées de Deir ez Zor, Alep et Damas. Il s’agit aussi de mener à son terme une étude comparative du matériel, en vue de la publication définitive, en le confrontant en particulier à celui, complémentaire, de Terqa, avec diverses problématiques. En effet, la ville de Terqa était intégrée au royaume dont Mari était la capitale, mais elle a survécu à la destruction de celle-ci par Hammurabi vers 1760 avant J.-C., si bien que l’on possède la suite de la séquence chronologique (période du royaume de Hana) jusqu’au milieu du IIe millénaire avant J.-C. Il s’agit alors d’étudier l’évolution des thèmes ou du style, et d’étendre les comparaisons avec le matériel issu d’autres sites de Syrie du Nord, des IIIe et IIe millénaires.

Responsable : I. Weygand Participants : D. Beyer - Partenariats : P. Butterlin, dir. de la mission de Mari (Paris I- UMR 7041), O. Rouault, dir. de la mission de Terqa (MOM Lyon).

 


Opération 4. La sculpture architecturale byzantine (Balkans, Syrie)

Malko Tarnovo, prélèvement d'échantillons de marbre pour analyses archéométriques (gauche) ; Stara Zagora, étude d'un chapiteau (droite) [© C. Vanderheyde]

Cette opération porte sur l'étude du répertoire sculpté byzantin en contexte urbain (du IVe au XIVe siècle). Des fragments architecturaux conservés dans plusieurs villes de la côte occidentale de la Mer Noire et un corpus de 70 chapiteaux issu des fouilles de la ville d'Apamée en Syrie du Nord sont ainsi examinés. Il s'agit à travers l'élaboration de catalogues raisonnés, de proposer une synthèse sur le travail des sculpteurs, les matériaux et le répertoire décoratif en les inscrivant dans leurs contextes culturels et économiques régionaux. Cette opération nourrira le thème transversal « Le luxe dans les cultures visuelles de l’Antiquité ».

La sculpture architecturale byzantine du littoral bulgare (Varna, Obzor, Nessebar, Pomorie, Bourgas, Sozopol et Athopol)

L'objectif principal de ce projet franco-bulgare (entrepris depuis 2007 dans le cadre du partenariat Hubert Curien mis en place par l'organisme "Egide" et soutenu par le Ministère français des Affaires étrangères) est l'étude de la sculpture architecturale (Ve-XIVe s.) préservée dans sept villes de la côte occidentale de la Mer Noire (Varna, Obzor, Nessebar, Pomorie, Bourgas, Sozopol et Athopol). Au terme de cinq missions de terrain, les catalogues et les dessins des sculptures ont été réalisés. La question des matériaux et de leur approvisionnement constitue une problématique indissociable de notre étude que nous comptons approfondir. Deux grandes tendances paraissent se dégager : d’une part l’importation massive de marbres issus des carrières de Proconnèse et d’autre part l’exploitation plus ponctuelle de matériaux locaux. Des contacts ont été pris début 2011 avec W. Prochaska (Pr. au département de géo-physique et sciences appliquées en géologie de l’ Univ. de Leoben, Autriche) afin que des échantillons de marbre puissent être prélevés sur les sculptures de tous les musées du littoral bulgare. De nouvelles missions d’études en Bulgarie permettent actuellement de compléter les relevés des sculptures, de poursuivre les analyses de matériaux et permettront, à terme, de clore ainsi plusieurs années de recherches fructueuses sous la forme d’une publication bilingue franco-bulgare.

Responsable : C. Vanderheyde - Participants : B. Bavant (UMR 7044), M. Vaklinova (Dir. Musée archéologique de Sofia), A. Milanova (Institut Ivan Djučev, Sofia).

Les chapiteaux byzantins de la ville d'Apamée (Syrie du Nord)

Cette étude consiste en la publication d’un catalogue rassemblant 70 chapiteaux repérés à Apamée en 2009. Il est nécessaire de faire des recherches dans les carnets de fouilles pour déterminer leur provenance exacte. Les premières recherches indiquent qu’ils ne proviennent pas uniquement d’églises mais également de maisons (fouilles des années 70). Les pièces répertoriées présentent des décors différents se rattachant à plusieurs types de chapiteaux. Les matériaux sont également variés : la grande majorité des pièces a été sculptée dans du calcaire beige local, d’autres sont en calcaire rose local et un petit nombre en marbre, probablement issu de l’île de Proconnèse.

Responsable : C. Vanderheyde - Partenariat : CReA/Patrimoine de l’ULB (Bruxelles).

 

Poursuivre l'exploration des programmes de l'équipe TEO avec :
"Gisements de textes et histoire"
"Les sites et leur environnement"

Ou retour à la présentation générale de TEO


Textes de Fr. Colin, S. Donnat, C. Duvette, Fr. Laroche-Traunecker, C. Vanderheyde, I. Weygand
Pour toutes questions relatives à la mise en place de cette page, contactez  catherine.duvette(at)misha.fr

Revue Archimède

Flux RSS

août 4 2017

La rubrique « Vie des laboratoires » de l’InSHS met en avant l'étude "Ancient European dog genomes...

juil. 24 2017

La mission archéologique de Caričin Grad (Serbie) 2017, à laquelle participe plusieurs membres et...

juil. 15 2017

La statue colossale de Ramsès II, prêtée au Musée de Karlsruhe à l'occasion d'une exposition, a...

juin 7 2017

Le nouveau numéro d’Archimède. Archéologie et histoire ancienne (4, 2017) vient de...

mai 3 2017

Mme Marie STAHL, membre d'Archimède UMR 7044 et cheffe du service de la documentation patrimoniale...

mai 2 2017

Le quatrième numéro de la revue électronique Archimède. Archéologie et histoire ancienne sera mis...

avril 29 2017

"Avec le documentaire Ana ziqquratim - Sur la piste de Babel, Olivier Dantzer, réalisateur, et...

avril 7 2017

« Syrie, les derniers remparts du patrimoine », un documentaire de Jean-Luc Raynaud sera projeté...