Search & Find
  • Ministère de la culture et de la Communication
  • Inrap
  • MISHA
  • UHA
Accueil
Accueil   >   Programmes de recherche   >   Équipes   >   Équipe II : Histoire culturelle et anthropologique des mondes grec et romain   >   L'épigramme grecque et latine : ses contextes et ses lecteurs de l’époque hellénistique à l’Antiquité tardive

L'épigramme grecque et latine : ses contextes et ses lecteurs de l’époque hellénistique à l’Antiquité tardive

Responsables : Céline Urlacher-Becht et Doris Meyer

L’épigramme antique continue de fasciner ses lecteurs. Depuis deux décennies environ, les nouvelles éditions se sont multipliées et ont donné un nouvel élan à la recherche sur ce genre poétique. Certaines ont rendu accessibles des poèmes inconnus jusque-là : les travaux récents sur Posidippe de Pella (première moitié du IIIe s. av. J.-C.) qui ont suivi la découverte du Pap. Mil. Vogl. VIII, 309, ou les études sur les épigrammes de Palladas (première moitié du IVe s. ap. J.-C.), accessibles seulement depuis la publication d’un fragment de papyrus en 2013 (P.CtYBR inv. 4000), en sont des exemples connus. D’autres ont permis de redécouvrir, voire de réhabiliter des poètes certes connus, mais tenus jusque-là en grand mépris, à l’instar d’Ausone ou d’Ennode de Pavie : les traductions dans une langue moderne et les notes de commentaire qui les accompagnent souvent prennent alors toute leur importance, en ce qu’elles facilitent la compréhension des auteurs les plus tardifs, entre autres ; le chantier reste néanmoins immense. On notera en outre la récente apparition d’éditions, de traductions et de commentaires d’épigrammes littéraires sous forme numérisée : on se référera ainsi, pour l’épigramme hellénistique et ses éléments mythologiques, à la base Callythea ; quant aux épigrammes "livresques" trouvées dans des manuscrits byzantins, une équipe de l’Université de Gand/Ghent (K. Demoen) a entrepris de les répertorier dans une base de données.

Parallèlement, des collections d’épigrammes inscrites ont vu le jour ou sont en cours de constitution : après le recueil de Merkelbach/Stauber (SGO I-IV, 1998-2004), une collection importante (en préparation par A. Petrovic) sera constituée par les Carmina Epigraphica Graeca III (époque hellénistique). Dans le domaine latin, la Musa Lapidaria (1995) par exemple fut, elle aussi, suivie par d’autres collections partielles comme celles de P. Cugusi (entre autres les Carmina latina epigraphica hispanica, 2012) ; une édition complète des Carmina Latina Epigraphica est par ailleurs en préparation dans le cadre du CIL XVIII (M.G. Schmidt). Grâce à ces nouvelles éditions de Carmina epigraphica grecs ou latins, la dialectique entre l’épigramme inscrite et l’épigramme dite "littéraire", relativement peu abordée jusque-là, s’est avérée un champ de recherche prometteur (cf. p. ex. P. Kruschwitz, Die metrischen Inschriften der römischen Republik, 2007).

Le dynamisme qui caractérise la recherche actuelle sur l’épigramme antique se manifeste enfin à travers l’accroissement rapide de la bibliographie et la multiplication des colloques (voir, p. ex. La Fabrique de l’épigramme latine dans l’Antiquité tardive, Mulhouse, 2011 ; La Nature dans l'épigramme gréco-latine tardive, Saint-étienne/Lyon, 2011 ; Greek Literary Epigram. From the Hellenistic to the. Early Byzantine Era, London, 2013 (vidéo de la conférence).

Cette liste de manifestations scientifiques récentes ou à venir dédiées à l’épigramme n’est pas exhaustive, mais elle montre tout l’intérêt de recherches continues et interdisciplinaires sur ce genre littéraire dont la fonction communicative est unique dans l’Antiquité : à mi-chemin entre la poésie "humble", pragmatique et "de circonstance", et de de la poésie "érudite" et littéraire, l’épigramme peut s’adresser aussi bien au passant et/ou au lecteur anonyme qu’aux familiares ou aux litterati ; elle peut même, en tant que poésie de cour, être destinée au pouvoir suprême, ou en tant que "genre" chrétien, aux fidèles et/ou aux clercs. Selon les circonstances, elle s’est, au cours de l’histoire, approprié des éléments formels d’autres genres littéraires tout en conservant ses actes de langage caractéristiques. L’épigramme est ainsi la seule forme poétique qui soit restée populaire, sans discontinuer, pendant presque toute l’Antiquité, et même au-delà.

Malgré sa pluralité de formes et la multiplicité de ses "sous-genres", l’épigramme a conservé comme trait caractéristique son rapport étroit non seulement avec le contexte de communication, mais aussi avec le support matériel, qu’il s’agisse de la matérialité d’un monument, d’un objet précieux, d’un rouleau ou d’un codex inscrit. De même, elle se caractérise par la manière souvent très directe dont elle s’adresse au lecteur et qui peut, à certains égards, être rapprochée de la littérature épistolaire.

En nous appuyant sur un large corpus d’épigrammes qui comprendra aussi bien des poèmes inscrits que littéraires et intégrera des poèmes publiés récemment, voire en cours de publication, nous envisageons, dans une perspective diachronique et comparative, d’étudier la poésie épigrammatique dans la Grèce hellénistique, à Rome et à Constantinople à partir de son contexte matériel et de sa "scène d’énonciation" (D. Mainguenau) caractéristiques. Nos réflexions porteront plus particulièrement sur :

1 - le contexte matériel, en tant que contexte de transmission, de réception ou de support matériel (pierre et ‘livre’), en particulier :

  • les rapports qui existent entre les épigrammes "inscrites" et les épigrammes "littéraires" (épigrammes fictives, influences réciproques, détournements parodiques, etc.)
  • les conséquences du passage de la "pierre" au "livre" (recueils, collections, sylloges) : en quoi cela modifie-t-il la réception de ces poèmes ?
  • la question de l’influence qu’a exercée la poésie hellénistique sur l’épigramme latine, en particulier dans l’Antiquité tardive
  • le cas des hommes d’Eglise qui ont, à l’instar d’Ennode ou de Venance Fortunat, composé des épigrammes d’allure mondaine, et ce parfois dans un contexte religieux.

2 - le contexte de réception, en tant que contexte socio-historique dans lequel s’inscrivent les lecteurs, en particulier :

  • les destinataires (et/ou les divers lecteurs, au cours de l’histoire) d’un auteur en particulier
  • les auteurs et les destinataires d’épigrammes anonymes : quels furent-ils ?
  • les divers types de lecteurs qui furent, au cours du temps, les destinataires privilégiés du genre épigrammatique : on pourra notamment voir en quoi ces différents destinataires sont liés à autant de conceptions, de ‘déclinaisons’ différentes du genre
  • la constitution des recueils et/ou des collections épigrammatiques


Première réunion de travail : 6/7 décembre 2013 : (I) épigrammes et contextes à l’époque hellénistique / (II) Le public de Sidoine Apollinaire. Intervenants : Evelyne Prioux, chargée de recherche au CNRS UMR 7041 (MAE) et Annick Stoehr-Monjou, maître de conférences de langue et littérature latines à l’Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand II, membre du Centre de recherche sur les littératures et la sociopoétique.

Contacts : Marie-France Gineste (maître de conférences, Université de Haute Alsace) : mfgineste@hotmail.com, Doris Meyer (ingénieur de recherche, UMR 7044) : doris.meyer@misha.fr, Céline Urlacher-Becht (PRAG, Université de Haute Alsace) : celine.urlacher@laposte.net ; Eckhard Wirbelauer (professeur d’histoire romaine, Université de Strasbourg) : eckhard.wirbelauer@unistra.fr.

Journée d'étude des 26 et 27 mai 2015 : "La rhétorique du 'petit' dans l'épigramme grecque et latine de l'époque hellénistique à l'Antiquité tardive" (MISHA, salle de la Table ronde).

 

Deutsch

Une première journée d’études sur « La rhétorique du ‘petit’ dans l’épigramme grecque et latine de l’époque hellénistique à l’Antiquité tardive" se tiendra à la MISHA les 26 et 27 mai 2015 (voir le programme).

Cette journée, étroitement liée au projet de rédaction collective (en français) d’un dictionnaire analytique de l’épigramme antique, sera suivie d’une présentation détaillée de ce projet. Les spécialistes de l’épigramme désireux de s’y associer peuvent d'ores et déjà prendre contact avec Doris Meyer et Céline Urlacher-Becht : doris.meyer@misha.fr et celine.urlacher@laposte.net.

Revue Archimède

Flux RSS

oct. 14 2017

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution d’un nouveau volume de la collection Études...

oct. 14 2017

C'est avec plaisir que nous annonçons la parution de l'ouvrage Pseudo-Xénophon. Constitution des...

sept. 24 2017

Le Laboratoire Archimède UMR 7044 a le plaisir d'accueillir un nouveau membre titulaire,...

sept. 22 2017

En collaboration avec l’IRMA (Institut de Mathématique avancée), l’IREM (UFR de Mathématique et...

août 4 2017

La rubrique « Vie des laboratoires » de l’InSHS met en avant l'étude "Ancient European dog genomes...

juil. 24 2017

La mission archéologique de Caričin Grad (Serbie) 2017, à laquelle participe plusieurs membres et...

juil. 15 2017

La statue colossale de Ramsès II, prêtée au Musée de Karlsruhe à l'occasion d'une exposition, a...

juin 7 2017

Le nouveau numéro d’Archimède. Archéologie et histoire ancienne (4, 2017) vient de...

Flux RSS

Le 19 octobre 2017
De 18h00 à 20h00
Starsbourg, Campus de l'Eslanade, Portique, salle 412

Dans le cadre des SÉMINAIRES PLURIDISCIPLINAIRES ÉDITIONS DES TEXTES ANCIENS, MEDIÉVAUX,...

Le 20 octobre 2017
De 08h45 à 18h00
Strasbourg, campus de l'Esplanade

Master Interdisciplinaire des Mondes de l’Antiquité (MIMA) Le séminaire commun interdisciplinaire...

Du 2 novembre 2017 au 4 novembre 2017
Salle des Conseils (MU, Mulhouse), Salle des Conférences (MISHA, Strasbourg)

Le CBR organise un colloque international pour célébrer ses 20 ans. Cette rencontre scientifique,...

Le 15 novembre 2017
De 17h00 à 18h00
Librairie Kléber, Strasbourg

Dans le cadre du cycle des conférences d'Histoire organisées par la Faculté des Sciences...

Le 17 novembre 2017
à préciser, Strasbourg

Le colloque La réflexion politique et la réalité historique de l’utopie dans les mondes...

Le 15 mars 2018
De 19h00 à 20h00
le 15 mars 2018 (19h-20h, Salle 409, Portique, Campus de l'Esplanade, Strasbourg

Dans le cadre des SÉMINAIRES PLURIDISCIPLINAIRES ÉDITIONS DES TEXTES ANCIENS, MEDIÉVAUX,...