Search & Find
  • Ministère de la culture et de la Communication
  • Inrap
  • MISHA
  • UHA
Accueil
Accueil   >   Programmes de recherche   >   Équipes   >   Équipe II : Histoire et archéologie des mondes grec et romain   >   Oligarques et oligarchies à l'époque classique - et au-delà

Oligarques et oligarchies à l'époque classique - et au-delà

Responsables : Dominique Lenfant et Luana Quattrocelli

Au vu de son importance historique dans l’histoire de la pensée politique grecque et dans l’histoire politique des cités grecques, le régime oligarchique reste étonnamment négligé par la recherche historique, en contraste avec l’immense bibliographie sur la démocratie et, dans une moindre mesure, sur la tyrannie. Or, par son caractère éphémère et extrémiste, ce régime est doublement non représentatif. Occulter les oligarques et l’oligarchie en les considérant plus ou moins consciemment comme de simples épouvantails de la démocratie, c’est passer sous silence toute une partie du monde grec et donc donner de ce dernier une vision faussée.

Des travaux récents témoignent néanmoins d’un réveil significatif (E. Caire, Penser l’oligarchie à Athènes aux Ve et IVe siècles, Paris, 2016 ; D. Lenfant, édition de la Constitution des Athéniens du Pseudo-Xénophon, Paris, CUF, 2017) et contribuent à ouvrir des perspectives nouvelles.

Le travail d’équipe sera structuré selon trois directions qui auront pour point commun de combiner (1) édition, traduction et/ou commentaire précis de corpora, (2) approche thématique de l’histoire politique, (3) étude de la postérité antique et moderne.

Réception et diffusion des idées oligarchiques

1) Un colloque international réunissant les meilleurs spécialistes portera sur la transmission et la réception d'un texte fondamental, la Constitution des Athéniens du Pseudo-Xénophon. Intitulé Les aventures d’un pamphlet antidémocratique : transmission et réception de la Constitution des Athéniens du Pseudo-Xénophon, il se déroulera les 15 et 16 novembre 2018, salle de la Table ronde (MISHA).

Il y a plus de 2400 ans, un Athénien rédigeait un pamphlet contre la démocratie qui avait cours dans sa cité, accusant les pauvres d’y exercer indûment le pouvoir dans leur seul intérêt, au détriment des riches. Cet opuscule anonyme a été très tôt associé aux œuvres de Xénophon sous le titre de Constitution des Athéniens, ce qui l’a certainement sauvé de l’oubli. Mais comment a-t-il été copié, édité et interprété au fil des siècles ? Quel sens lui ont successivement donné ses lecteurs, alors que changeait le contexte culturel, les idées politiques et les méthodes scientifiques ? Quels parallèles a-t-il offert aux polémistes, de la Révolution française aux dictatures du XXe siècle ? Telles sont les questions qui seront abordées dans ce colloque consacré pour la première fois à la réception de ce texte hors du commun.

Jeudi 15 novembre

14h. Accueil

14h10. Ouverture des travaux : mot d’introduction et présentation du colloque

Présidence : Christian Wendt

14h20. Emmanuèle Caire (Aix-Marseille) : « La réception antique de la Constitution des Athéniens »

15h. Luana Quattrocelli (Strasbourg) : « Un pamphlet sauvé de l’oubli : le voyage de la Constitution des Athéniens dans les manuscrits des xive et xve siècles »

15h40. Discussion.

16h. Pause

Présidence : Cinzia Bearzot

16h20. Dominique Lenfant (Strasbourg) : « La Constitution des Athéniens à l’heure de la Révolution française »

17h. Pierre Pontier (Sorbonne) : « De Schneider à Dindorf : le Pseudo-Xénophon et la "question xénophonienne" dans la première moitié du xixe siècle »

17h40. Discussion

Vendredi 16 novembre

Présidence : Emmanuèle Caire

9h. Peter J. Rhodes (Durham) : « The Reception of the Constitution of the Athenians in Britain in the 19th century »

9h40. Cinzia Bearzot (Milan) : « Une lettre adressée en 378 avant J.-C. par Xénophon au roi de Sparte Agésilas : la monographie de Belot »

10h20. Discussion

10h35. Pause

Présidence : Laura Sancho Rocher

10h50. Pascal Payen (Toulouse) : « De Victor Duruy à Gustave Glotz : la démocratie athénienne, "une extravagance reconnue" »

11h30. Christian Wendt (Bochum) : « “Das älteste erhaltene Denkmal der attischen Kunstprosa“ : Ernst Kalinka et la Constitution des Athéniens »

12h10-12h25. Discussion

-------------------------------

Présidence : Peter Rhodes

14h30. Hans Kopp (Berlin) : « Hartvig Frisch’s Pseudo-Xenophon: A Theorist of Thalassocracy »

15h10. Laura Sancho Rocher (Saragosse) : « L’édition du Pseudo-Xénophon par l’Instituto de Estudios Políticos. La Constitution des Athéniens traduite à l’époque franquiste (Madrid 1951) »

15h50. Discussion

16h05. Pause

Présidence : Pascal Payen

16h20. Yannick Muller (Strasbourg) : « Claudine Leduc et les lectures marxistes de la Constitution des Athéniens »

17h. Stefano Ferrucci (Sienne) : « 50 anni di ricerche sull'Athenaion Politeia dello pseudo-Senofonte in Italia: 1968-2018. Temi, proposte, prospettive »

17h40. Discussion

 

2) La poésie offrant des ressources peu exploitées pour étudier l’oligarchie comme arrière-plan et composante du discours politique, On prévoit d'étudier la réception et l’usage des poètes archaïques dans les discours sur l’oligarchie du Ve et du IVe siècle (orateurs, philosophes, historiens…). On envisage également d'analyser la présence et la vision du concept d’oligarchie dans le théâtre attique des années 420-380 av. J.-C. (tragédie et comédie).

3) L’étude de la postérité portera ici sur les références aux idées oligarchiques des Grecs de l’époque classique dans le monde hellénistique et romain.

Le régime des Trente : une pratique oligarchique d’exception

Un corpus de sources assorti d’un commentaire historique sera constitué sur le régime des Trente. Le régime oligarchique sera ensuite étudié dans sa singularité grâce à une approche comparative, tant par rapport aux discours (comme celui du Pseudo-Xénophon) que par rapport à d'autres expériences (dont le régime des Quatre Cents). La postérité des événements sera envisagée du IVe siècle à nos jours, tant du point de vue de l’exploitation politique que de l’exploitation littéraire, comme moteur de réformes ou comme outil de réflexion sur d’autres expériences (cf. Les Oligarques de Jules Isaac).

Un groupe de chercheurs s'est réuni en juin 2018 pour travailler à l'élaboration d'un plan de travail collectif, dont la mise en oeuvre sera étalée sur le quinquennal.

Les régimes oligarchiques au-delà d’Athènes

Là encore, un corpus de sources sera constitué (à partir d’inscriptions classiques, d’extraits d’historiens, de fragments d’Aristote et d’Héraclide Lembos sur les constitutions). Une réflexion sur la typologie des régimes oligarchiques sera ensuite mise en œuvre, sur la base du corpus de sources et d’une analyse critique des travaux d’Aristote. On s’interrogera enfin sur la présence ou l’absence de ces régimes alternatifs dans le discours public athénien d’époque classique.

Les participants comprendront 7 membres titulaires de l’UMR, 3 collaborateurs réguliers de l’UMR (membres « associés ») ainsi que des jeunes docteurs, doctorants et étudiants de master. Des partenariats sont prévus avec des centres de recherche et universités étrangers, tout particulièrement italiens.

Revue Archimède

Flux RSS

nov. 26 2018

  cliquer ici pour voir l'article sur le site de l'Institut d'Egyptologie et de Papyrologie de...

nov. 16 2018

Université de Haute-Alsace, Mulhouse École thématique Les lieux de la politique et de la...

sept. 7 2018

L'application Vertébrés est un atlas d'ostéologie numérique créé en partenariat avec Archimède et...

juin 27 2018

Cliquer sur l’image pour voir le sommaire du numéro

juin 25 2018

Nous avons le plaisir de vous annoncer la tenue de l’École d’été internationale intitulée L’édition...

juin 6 2018

  NOUVEAUTÉ Bulletin analytique d’histoire romaine  n° 26/2017 Coordonné par Carole Février,...

avril 30 2018

pour vous inscrire

avril 16 2018

Fouilles de Briga Agglomération gallo-romaine Site archéologique du Bois-l'Abbé en forêt d'Eu (76)...

Flux RSS

Le 13 décembre 2018
De 17h30 à 20h00
Strasbourg, Palais Universitaire, salle 115

L’ARCHÉOLOGIE EN QUESTION :DE L’UNIVERSITÉ AU PRÉVENTIF ?   Première partie : LE MONDE...