Search & Find
  • Ministère de la culture et de la Communication
  • Inrap
  • MISHA
  • UHA

Archimède 5. 2018. Dossier 1. Aroused by Laughter...

Aroused by Laughter: Martial’s Priapic Humor

Auteur

Eugène O'Connor, Classicist & Editor (retired), The Ohio State University Press Columbus, Ohio, USA, emoconnorphd@gmail.com

Télécharger le texte complet  - Download the full text


RÉSUMÉS : français - english           CITER CET ARTICLE : réf. électronique


Résumé

Cet article porte sur l’humour priapique de Martial et étudie en particulier les poèmes évoquant les « lieux » de cet humour, quand l’acte de voir ou d’être vu a pour objectif de susciter, au moment opportun, un rire embarrassé. Cette réflexion s’appuie sur les récents travaux de chercheurs qui ont mis en évidence la dimension érotique de la vision dans l’acte de lecture et ont étudié les dimensions comiques et lubriques de l’acte de voir autrui dans les espaces privé et public. Martial s’offre lui-même, dans ses épigrammes salées, comme objet d’excitation pour son public. En effet, le personnage fictionnel de Martial se donne en spectacle pour le plaisir de ce public et invite ses lecteurs, par la lecture à voix haute de ses épigrammes, à « l’avoir en bouche ». Cette étude met au jour la dimension scabreuse et humoristique du personnage de Priape chez Martial afin de révéler combien le désir sexuel et le goût sont attachés à l’acte de lecture dans une société de l’oralité.

Mots-clés : Humour, épigramme latine, Martial, Priape, lecture orale, sexualité.

Abstract

This essay explores Martial’s Priapic humor, focusing on those epigrams featuring Priapic “space” and the acts of seeing and being seen, whose object is to arouse at times uncomfortable laughter. It follows, and is indebted to, recent classical scholarship on the act of reading as a form of erotic viewing and on the comic or lubricious possibilities of viewing others within domestic or public spaces. Martial offers himself, through his racy epigrams, as an object of titillation to his audience. Indeed, Martial’s literary persona exposes himself for their pleasure and invites his readers, by reading his epigrams aloud, to take him into their mouths. This essay sheds further light on Martial’s humorous and scabrous Priapic persona in order to illustrate the ludic as well as the sexual and gustatory features of the act of reading in an oral culture.

Keywords: Humor, Latin epigram, Martial, Priapus, oral reading, sexuality.

Citer cet article

E. O'CONNOR, «Aroused by Laughter: Martial’s Priapic Humor», Archimède. Archéologie et histoire ancienne [En ligne] 5, 2018, p. 71-82. Mis en ligne le 22/06/2018.

URL :https://archimede.unistra.fr/fileadmin/upload/DUN/archimede/Revue_Archimede_RAHA/Numero_5/HU06_O_Connor.pdf

Droits d'auteur

Tous droits réservés


Revue Archimède

Flux RSS

janv. 24 2020

Parution d’un nouveau volume de la collection Études d'archéologie et d'histoire anciennepubliée...

janv. 23 2020

JOURNÉES D’ÉTUDES JEUNES CHERCHEURS APPEL À COMMUNICATION «Pratiques funéraires et...

déc. 5 2019

 Parution du numéro 44 de la revue Ktèma (2019) cliquez sur l'image pour l'agrandir Les personnes...

déc. 2 2019

L'équipe d'archéologues strasbourgeois dirigée par le Professeur Frédéric Colin vient de découvrir,...

nov. 21 2019

projet porté par Benoît Laudenbach (UMR 7044)et Delphine Viellard (Carra EA 3094)vernissage le...

oct. 3 2019

NIEDERBRONN-LES-BAINS Découverte d'objets datant de la Préhistoire.   Interview de Jean Detrey,...

sept. 26 2019

Chronological Bayesian Modeling of Human and Environmental Dynamics in the Bahariya Area (Egyptian...

sept. 16 2019

  Séance d’automne Élites aristocratiques et « crise » (vendredi 25 octobre, 14h – 17h, MISHA,...

Flux RSS

Du 12 mai 2020 au 13 mai 2020
De 08h00 à 18h00
Strasbourg, MISHA, salle des conférences

Matthieu Michler (UMR7044), Pierre Le Roux (UMR7363) et Florent Jodry (UMR7044) organisent une...

Le 16 septembre 2020
De 09h00 à 18h00
Strasbourg, MISHA, salle des conférences

La journée du laboratoire initialement prévue le mercredi 18 mars, à la MISHA, salle des...