Search & Find
  • Ministère de la culture et de la Communication
  • Inrap
  • MISHA
  • UHA

Archimède 1. 2014. Dossier. Le temple ovale de Khafaje...


Le temple ovale de Khafaje (Mésopotamie centrale) : de l’aberration architecturale au rituel de construction

Auteur : 

Philippe QUENETUniversité de Strasbourg, UMR 7044 Archimède. pquenet(at)unistra.fr

Télécharger le texte complet - Download the full text


RÉSUMÉS : français - english           CITER CET ARTICLE : réf. électronique


Résumé

Comme les fouilleurs de l’Oriental Institute de Chicago l’ont montré avec brio, les bâtisseurs du temple Ovale de Khafaje (cité du IIIe millénaire av. J.‑C. située en Irak central) ont creusé une fosse de 8 m de profondeur, l’ont remblayée avec du sable et y ont posé les fondations du monument avant d’en monter finalement les murs. La justification de cet énorme travail préparatoire n’est pas fondamentalement d’ordre technique. Elle tient plutôt à des croyances et des pratiques religieuses qui n’ont malheureusement pas laissé de traces explicites dans le sol de Khafaje. Celles-ci sont liées au concept de ki sikil, le « lieu pur » sur lequel tout temple devait être érigé et dont la fosse du temple Ovale pourrait être une matérialisation.

Mots-clés : architecture, fondations, rite, religion, Mésopotamie, période des Dynasties, Archaïques, temple Ovale, Khafaje, ki sikil.

Abstract

As brilliantly demonstrated by the excavators of the Oriental Institute of Chicago, the builders of the Temple Oval in the 3rd millennium B.C. city of Khafadje (Central Iraq) dug an 8m-deep pit, filled it in with sand and laid upon it the foundation of the monument before they eventually began to construct the walls. The justification for this huge, preparatory work is not technical in essence but rather linked to religious beliefs and practices which, at Khafadje, unfortunately left no self-evident traces in the ground. These are related to the ki sikil concept, the “pure place” in which every temple had to be erected and which may be materialized by the pit of the Temple Oval.

Keywords : architecture, foundation, rite, religion, Mesopotamia, Early Dynastic Period, Temple Oval, Khafadje, ki sikil.

Citer cet article

Ph. QUENET, « Le temple ovale de Khafaje (Mésopotamie centrale) : de l’aberration architecturale au rituel de construction », Archimède [En ligne] 1, 2014, p. 96-106. Mis en ligne le 5-11-2014. URL : http://archimede.unistra.fr/revue-archimede-2/archimede-1-2014/archimede-1-2014-dossier-le-temple-ovale-de-khafaje/

Droits d'auteur

Tous droits réservés


Revue Archimède

Flux RSS

mars 12 2019

La MSH-Sud et les équipes de recherche LERASS-Ceric (EA-827) et RUDII (UMR 5218 CNRS-INP) lancent...

mars 7 2019

Site archéologique du Bois-l'Abbé en forêt d'Eu (76) du 09 juin au 30 août 2019                ...

mars 5 2019

La disparition brutale de Catherine Duvette nous affecte tous douloureusement car partout où elle a...

févr. 28 2019

  La ville de Strasbourg s’est construite à partir du camp d’Argentorate.L’archéologue Gertrud...

févr. 27 2019

REGARDS SUR BYZANCE PEINTURES DES EGLISES RUPESTRES DE CAPPADOCE Photographies de Jean-Marie...

janv. 29 2019

Chères collègues, chers collègues, Dans le cadre de l’opération scientifique « La classe...

janv. 24 2019

Résultat de jury Pour la dixième année, la Fondation Marc de Montalembert a décerné, en...

Flux RSS

Le 4 avril 2019
De 18h00 à 19h00
Strasbourg, MISHA, Salle Afrique

Julien Fournier (UMR 7044 Archimède) Une cité grecque dans l’empire. Thasos à l’époque de...